Jeunesse de l’Atlas et du désert

Un voyage entre l’Atlas et le Désert, une cheap cialis tablets aventure pendant laquelle nous avons eu la chance de partager de beaux moments avec les jeunes des villages. Portraits d’une jeunesse rurale porteuse de rêves et d’idéaux.

 

 

Saida

Saida vit à Imlil, un village de l’Atlas. Elle habite chez sa tante pour aider la famille à gérer une auberge. Elle a quitté l’école pour soutenir l’activité familiale liée au tourisme. Sa gentillesse et son sourire lui permettent de partager des moments avec les voyageurs de passage dans la vallée.

buy pfizer viagra in canada
 

Aux portes de Marrakech,…les vallées de l’Atlas,….

 

Jamal

Jamal vit à Oukaimeden, une zone de pâturage où les bergers nomades habitaient avant que la station de ski ne s’y installe. Jamal profite donc du flux de touristes pour vendre ses tapis au bord de la route qui mène au plateau. Oukaimeden, signifie la voie vers, la transhumance, aujourd’hui ce sont les touristes qui remplacent les moutons….

 


Traversée de l’Atlas,….Col de Tichka,….arrivée à Ouarzazate

 

Mohamed

Mohamed vit à Ouarzazate et travaille avec son cousin dans le musée de la synagogue, ensemble ils organisent les visites. Originaire d’une famille nomade, Mohamed sensibilise les voyageurs autour de sa culture et vend l’artisanat traditionnel fabriqué par les habitants de la région.

 

Traversée des plaines de Ouarzazate,…Vallée des roses,…Les oasis de Tinejdad,…arrivée à Merzouga

 

Zaid

Zaid vit à Khamlia, un village aux portes du désert. Avec son groupe de musique les Pigeons du sable, ils animent des soirées pour les voyageurs et transmettent leurs savoir-faire aux jeunes du village. La musique Gnaoua est ici l’équivalent de la parole des anciens, grâce à elle les traditions et les histoires sont contées, et ainsi la culture se perpétue.

 

Randonnée dans l’Erg Chebbi,…visite d’Hassilabiad,…rencontres à Khamlia

 

Ali

Ali vit Merzouga, il est originaire d’une famille nomade. Ali organise des bivouacs dans l’erg Chebbi ; Son activité lui permet de vivre sa passion du désert et ainsi lui évité le désœuvrement que connaissent la plupart de ses amis de Rissani, une petite ville proche de l’Erg.

Photos de Laila Hida

 

 

 

 

 

 

 

1 commentaire

  • guennoune abderrahim dit :

    Bienvenue! L’article est sensationnel, ça m’a vraiment transporté vers ces lieux paradisiaques. Merci, bonne nuit